Que sont les hémorroïdes?

Les hémorroïdes sont le résultat d’un gonflement des veines situées dans la section inférieure du rectum ou de l’anus.

Dans le cas d’hémorroïdes internes, les veines qui se trouvent à l’intérieur du rectum causent un inconfort et une protubérance dans le rectum.

Dans le cas d’hémorroïdes externes, les veines qui se trouvent à l’extérieur de l’anus peuvent causer des sensations de pincement, des démangeaisons, de la douleur et des déchirures, voire occasionner des saignements.

La taille des hémorroïdes peut varier : de petites comme le bout d’un crayon, elles peuvent atteindre la taille d’une demi-pièce de vingt-cinq cents.

De nombreux symptômes sont associés aux hémorroïdes, y compris :

  • Les douleurs rectales
  • L’inflammation
  • La sensation de brûlure
  • Les démangeaisons
  • Les saignements
  • L’irritation de la peau
Haut de la page

À propos des hémorroïdes

Qui peut en souffrir?

En bref : presque tout le monde

Tant les hommes que les femmes risquent de subir l’inconfort des hémorroïdes.

Environ 75 % des gens souffriront d’hémorroïdes à un moment ou à un autre de leur vie.

Près d’une personne sur deux aura, avant l’âge de 50 ans, souffert de démangeaisons et de douleurs, signes de la présence d’hémorroïdes.

Quelles sont les causes?

Voici quelques facteurs de risque associés aux hémorroïdes :

  • Constipation ou diarrhée chroniques
  • Efforts pour aller à la selle
  • Durée prolongée passée sur le siège de toilette
  • Consommation insuffisante de fibres alimentaires
  • Grossesse
  • Vieillissement
  • Surpoids

À quelle fréquence surviennent-elles?

Une étude de marché révèle que 3 personnes atteintes d’hémorroïdes sur 4 en souffrent assez souvent, soit de 3 à 6 fois par année. Cette fréquence varie : certaines personnes en ont une seule fois au cours de leur vie, alors que d’autres en sont plus souvent atteintes. Évidemment, certaines crises sont pires que d’autres.

Haut de la page
background background background

Sur la ligne de front

le derrière de l’histoire

Daniel

Hélène

Daniel

Sandra

Daniel

Daniel

Âge45 ans

EmploiReprésentante

Situation familiale3 enfants

Son expérience

Hélène souffre d’hémorroïdes très douloureuses depuis des années.

Elle en a assez d’attendre le soulagement de ses symptômes.

Remarques

Hélène voyage beaucoup et a parfois de la difficulté à trouver une salle de bain privée. Un comprimé oral qu’elle pourrait prendre n’importe où conviendrait parfaitement à son style de vie. 

Âge30 ans

EmploiEnseignante

Situation familiale2 enfants

Son expérience

Sandra a souffert d’hémorroïdes pour la première fois pendant sa première grossesse, puis le problème s’est aggravé progressivement, surtout après sa deuxième grossesse.

Remarques

Mère au travail fort occupée, Sandra n’a pas le temps d’appliquer des crèmes ou des onguents. Elle a besoin d’une solution simple et pratique. 

Âge36 ans

EmploiTravailleur de la construction

Situation familialePas d'enfants

Son expérience

La première fois qu’il a souffert d’hémorroïdes, Daniel ne savait pas ce que c’était et a eu très mal. Le médecin lui a recommandé une crème, mais ce traitement était difficile à suivre vu les précautions d’hygiène à prendre et le domaine dans lequel il travaille.

Remarques

Daniel n’a pas envie d’en parler à ses amis, et un comprimé oral serait pour lui un traitement plus simple, propre et discret.

Haut de la page

Vrai ou faux?

Testez vos connaissances à propos des hémorroïdes!
Vous pourriez faire des découvertes surprenantes.

Les hémorroïdes ne touchent que les personnes âgées.

Vous avez raison.

Réalité :

Bien que le risque de souffrir d’hémorroïdes augmente avec l’âge, celles-ci peuvent survenir à n’importe quel âge.

Vous vous trompez.

Réalité :

Bien que le risque de souffrir d’hémorroïdes augmente avec l’âge, celles-ci peuvent survenir à n’importe quel âge.

Les hommes sont plus à risque de souffrir d’hémorroïdes que les femmes.

Vous avez raison.

Réalité :

Tout le monde peut souffrir d’hémorroïdes un jour ou l’autre - tant les femmes que les hommes.

Cela dit, certains facteurs peuvent augmenter le risque d’en être atteint :

  • Hérédité
  • Grossesse
  • Surpoids
  • Position debout prolongée ou soulèvement de charges trop lourdes

Vous vous trompez.

Réalité :

Tout le monde peut souffrir d’hémorroïdes un jour ou l’autre - tant les femmes que les hommes.

Cela dit, certains facteurs peuvent augmenter le risque d’en être atteint :

  • Hérédité
  • Grossesse
  • Surpoids
  • Position debout prolongée ou soulèvement de charges trop lourdes

Les mets épicés causent des hémorroïdes.

Vous avez raison.

Réalité :

Les mets épicés ne causent pas les hémorroïdes, mais ils peuvent provoquer une irritation anale (prurit). 

Vous vous trompez.

Réalité :

Les mets épicés ne causent pas les hémorroïdes, mais ils peuvent provoquer une irritation anale (prurit). 

S’asseoir sur un trottoir ou sur des surfaces froides peut causer des hémorroïdes.

Vous avez raison.

Réalité :

Asseyez-vous sur autant de trottoirs que le cœur vous en dit; cela ne vous donnera pas d’hémorroïdes!

Vous vous trompez.

Réalité :

Asseyez-vous sur autant de trottoirs que le cœur vous en dit; cela ne vous donnera pas d’hémorroïdes!

La pratique du coït anal peut causer des hémorroïdes.

Vous avez raison.

Réalité :

Non, la pratique du coït anal ne cause pas d’hémorroïdes. Par contre, si vous avez déjà des hémorroïdes, cela peut en déclencher ou en aggraver les symptômes.

Vous vous trompez.

Réalité :

Non, la pratique du coït anal ne cause pas d’hémorroïdes. Par contre, si vous avez déjà des hémorroïdes, cela peut en déclencher ou en aggraver les symptômes.

Les femmes enceintes souffrent d’hémorroïdes.

Vous avez raison.

Réalité :

Beaucoup de femmes enceintes souffrent d’hémorroïdes en raison d’une augmentation de la pression sur les vaisseaux sanguins dans la région pelvienne. L’effort pour pousser le bébé lors de l’accouchement peut aussi aggraver la situation.

Vous vous trompez.

Réalité :

Beaucoup de femmes enceintes souffrent d’hémorroïdes en raison d’une augmentation de la pression sur les vaisseaux sanguins dans la région pelvienne. L’effort pour pousser le bébé lors de l’accouchement peut aussi aggraver la situation.

Haut de la page